Fort-Boyard.fr
Retour à l'accueil image

Musée de la marine de Rochefort

Entre produits dérivés et genèse du monument

Lorsque l’on débute notre visite, on nous fournit un audio-guide qui complète la visite de l’exposition permanente. Dans toute la zone concernée par l’exposition temporaire, on peut entendre des commentaires enregistrés qui illustrent les explications inscrites dans les différentes salles. C’est à gauche de la dernière salle du rez-de-chaussée que débute l’exposition temporaire.

A vrai dire, l’exposition « Fort-Boyard : Les aventures d’une star » débute par la traversée d’un couloir bien particulier. Le début de celui-ci est mis en valeur par une reproduction de la vigie de Fort-Boyard.

Les thèmes de cette première salle sont : « une marque, une image : Le cabinet de curiosité du Fort Boyard » et « Boyard avant le fort (1666-1801) ». La vigie est ainsi l’amorce d’un grand présentoir reprenant la silhouette du fort et qui recouvre tout le mur droit du couloir. Dans chacune des fenêtres de ce fort, se trouvent des produits dérivés de « Fort-Boyard » tels que des boules à neige, des cartes postales, des boîtes de gâteaux secs, de la bière, des livres, des jetons, des miniatures en plâtre, des jeux de cartes, etc…

Le bout du couloir est dédié à la genèse de ce monument et en particulier, au banc de sable sur lequel il est édifié (dénommé à juste titre boyard ndlr). On peut ainsi y découvrir un extrait de carte du pertuis d’Antioche avant que le fort y ait été construit. Enfin, on peut découvrir une photo aérienne prise par satellite du Pertuis d’Antioche. Non seulement, ces deux documents nous permettent de découvrir comment la topographie des lieux a évolué depuis 1666, mais également, il nous donne une idée de l’évolution de la cartographie depuis le XVIIème siècle.

Après avoir découvert ce couloir, il faut monter un escalier qui nous mène vers la seconde salle. Dans cette escalier, on croisera l’auguste silhouette de Napoléon qui n’est pas pour rien dans la construction de Fort-Boyard…

Le saviez-vous ?

L'origine du mot Boyard remonte à 1583 lorsque Jacob Waeghener, cartographie le banc de sable situé entre les îles d'Aix et d'Oléron en le nommant "ban iaert"

< Page précédente Page suivante >

Commentaires

Informations

Publication : 24 novembre 2013
Écrit par Thomas Mayrand & Charlotte David

Sommaire

Copyright © 2006-2019, Fort-Boyard.fr, Tous droits réservés.
Reproduction partielle ou totale interdite.